Avec les températures en hausse, elles se sont invitées cet été dans nos matelas, moquettes, rideaux… La France connaît depuis quelques années une invasion de punaises de lit. Une fois dans la place, il est très difficile de s’en débarrasser.

Vous vous réveillez un matin avec des séries de piqûres sur le corps, jambes, bras et même dans le dos qui vous démangent. Vous avez peut-être été victimes de punaises de lits. Celles-ci ont envahi depuis des années les villes des Etats-Unis (à New-York, 15 % des habitations sont touchées) et du Canada. Elles sont aujourd’hui très présentes en Europe et ont gagné la France en nombre. Cet été, Marseille et Paris ont connu une infestation sans précédent, comme en témoigne le nombre d’appels reçu par les entreprises spécialisées dans la désinsectisation. On les retrouve dans nos maisons mais aussi dans les hôtels, les avions, cinémas et même les hôpitaux. 

Leur explosion s’explique par le fait que les punaises sont devenues résistantes à la plupart des insecticides. L’augmentation des voyages et des migrations joue aussi un rôle dans leur propagation.

Les conséquences pour la santé

Leurs piqûres créent des problèmes dermatologiques et allergiques. En cas d’infestation sévère, l’humain peut souffrir d’anémie. Les punaises ne sont pas vectrices de maladies chez l’homme mais elles sont sources d’anxiété et de dépression. 

Les repérer ?

Elles vivent en général dans la chambre à coucher ou près du canapé du salon, deux endroits où il leur sera aisé de se faufiler jusqu’à leur garde-manger, en l’occurrence, nous, les humains. Les punaises de lit ne sortent que la nuit et détestent la lumière. Il est donc très rare de les repérer la journée, sauf en cas d’invasion importante. Adultes, elles sont généralement brunes. Lorsqu’elles sont gorgées de sang, elles virent du rouge au brun foncé.

Elles peuvent survivre plusieurs mois sans manger. Et chaque femelle peut pondre jusqu’à 500 oeufs. De la taille d’un pépin de pomme (4 à 7 mm), elles vivent en bande et se nichent dans des recoins -couture de matelas, plinthes, sommiers…), ce qui les rendent presque impossible à détecter. Elles rampent mais ne sautent et ne volent pas. Les punaises de lits laissent des traces.

  • Des déjections noires -leurs excréments- dont on retrouve les marques sur leurs lieux de passage, draps, matelas, sommier. 
  • Des traces de sang sur les draps apparaissent au matin. Elles signalent que le dormeur s’est gratté ou a écrasé une petite bête gorgée de sang durant la nuit dans son sommeil.
  • Des oeufs blancs de la grosseur d’une tête d’épingle regroupés en grappe.

Comment s’en débarrasser ?

  • Laver vos vêtements et votre linge de maison à plus de 60 °.  Si vous en possédez un, mettez tout au sèche-linge. Ensuite, conservez vos draps et couettes dans des housses hermétiques.
  • Passez l’aspirateur partout et de manière systématique en insistant dans les recoins sombres : lattes de matelas, fonds de meubles ou de placards, coussins de canapé, rideaux. Nettoyez ou videz votre sac aspirateur puis le sac poubelle après chaque passage afin d’éviter que les punaises, ne prolifèrent dans la machine et ne s’en échappent.
  • Pulvérisez un insecticide adapté dans vos sacs, valises (surtout sur les roues) car c’est bien souvent en se cachant à l’intérieur de celles-ci que les vilaines bestioles s’incrustent dans vos foyers.

En cas d’infestation avérée et importante, évitez d’appliquer vous-même des insecticides. Cela peut nuire à votre santé et rendre les punaises plus difficiles à éliminer. Le site devra être traité par un professionnel. Il devra intervenir 2 fois au minimum, à environ 2 semaines d’intervalle. Le second passage tuera les quelques immatures sortis des oeufs résistants à l’insecticide ou les adultes qui n’ont pas été ciblés lors du premier traitement.

No pasaran

En prévention, il faut éviter qu’elles pénètrent à votre domicile. Il faut donc faire très attention lors des déménagements, au retour de vacances, lors d’achats de meubles ou de vêtements d’occasion. Evitez de récupérer des meubles ou accessoires sur le trottoir. Au Canada, les habitants signalent que le matelas déposé sur la voie publique est infesté. Le sens civique est moins développé en France, il faut donc rester extrêmement vigilant pour éviter leur propagation. 

Lorsque vous dormez hors de chez vous (hôtels, lieux de vacances…) ne posez pas votre valise par terre et utilisez les supports à bagages. Gardez là fermée. Si possible, ne mettez pas vos vêtements dans les tiroirs. Inspectez minutieusement vos bagages au retour. Si vous soupçonnez la présence de punaises de lit, traitez vos valises et leur contenu.